avril 20, 2016

Les micro-ordinateurs

En Novembre 1971, la société Intel a présenté le premier microprocesseur, l’Intel 4004, inventé par les ingénieurs Federico Faggin, Ted Hoff et Stanley Mazor. Après l’invention du circuit intégré, qui a révolutionné la conception des ordinateurs, il restait à en réduire la taille, ce que le microprocesseur a permis. Le microprocesseur Intel 4004 reprend les principaux éléments du circuit intégré pour les incorporer sur une petite puce électronique.

Microprocesseur Intel 4004

Microprocesseur Intel 4004

En 1968, Robert Noyce et Gordon Moore, deux ingénieurs de la Fairchild Semiconductor Company dans Sillicon Valley sont mécontents de leur travail. Ils décident de quitter et de créer leur propre entreprise à un moment où de nombreux employés Fairchild partaient à créer des start-ups. Fin 1969, un client Japonnais, Busicom, leur demande de concevoir douze puces sur mesure. Ces puces devaient servir pour gérer le clavier, l’affichage, l’impression et d’autres fonctions d’une calculatrice Busicom. Federico Faggin dirige l’équipe de conception avec Ted Hoff et Stanley Mazor. Neuf mois plus tard, une révolution débute. Composé de 2300 transistors sur une surface de seulement 3 de 4 millimètres, la puce a la même capacité qu’ENIAC , qui occupait 3000 pieds cubes avec 18.000 tubes à vide.

Intel a racheté les droits de la puce 4004 de Busicom pour 60 000 $. L’année suivante, Busicom a fait faillite, ils n’ont jamais créé un produit utilisant le 4004. Intel a encourager le développement d’applications pour la puce 4004, conduisant à son utilisation répandue en quelques mois.

Le 4004 a été le premier microprocesseur universel du monde. À la fin des années 1960, de nombreux scientifiques ont discuté de la possibilité d’un ordinateur sur une puce, mais plusieurs pensaient que la technologie n’était pas prête. Ted Hoff d’Intel pensait différemment. Il fut le premier à reconnaître que la nouvelle technologie MOS silicium-gated pourrait permettre de concevoir un CPU mono-puce, c’est-à-dire une unité centrale de traitement sur une seule puce.

Hoff et l’équipe d’Intel a su développer une telle architecture. Avec son processeur 4 bits, un registre de commande, un système de contrôle et un registre provisoire, le 4004 était une innovation significative. Les microprocesseurs 64 bits d’aujourd’hui sont toujours basés sur une architecture similaire, ayant continuellement subi une miniaturisation de leurs composantes et une accélération de leur vitesse de traitement.