avril 20, 2016

Les systèmes intégrés

Les premiers développements du circuit intégré remontent à 1949, lorsque l’ingénieur allemand Werner Jacobi de Siemens AG a déposé un brevet pour un dispositif d’amplification intégré similaire à un semi-conducteurLe brevet utilise cinq transistors sur un substrat commun dans un dispositif d’amplification à 3 étages. L’idée fut reprise pour la mise en place de systèmes radars par le ministère de la Défense britannique, par Geoffrey WA Dummer. Dummer a présenté l’idée au public lors d’un Symposium sur les progrès réalisés dans les composants électroniques à Washington (DC, USA), le 7 mai 1952.

Un précurseur du circuit intégré, utilisant des plaquettes de céramique, fut proposé à l’armée américaine par Jack Kilby en 1957.

Après son embauche chez Texas Instruments, Kilby a enregistré ses premières idées concernant le circuit intégré en juillet 1958, le démontrent avec succès le premier exemple intégré de travail le 12 septembre 1958. Dans sa demande de brevet du 6 février 1959 Kilby a décrit son nouveau dispositif comme  » un corps de matériau semi-conducteur dans laquelle tous les composants du circuit électronique sont complètement intégrés. Le premier client de l’invention était l’US Air Force.

L’ordinateur à circuit intégré

Les ordinateurs de troisième génération, qui utilisent le circuit intégré, commencent à apparaître en 1963. Leurs premières utilisations étaient dans les systèmes embarqués, notamment utilisés par la NASA pour l’ordinateur de guidage d’Apollo, par l’armée dans le missile balistique intercontinental Minuteman, et dans l’ordinateur utilisé pour le contrôle en vol de l’avion de chasse américain F-14A Tomcat .

En 1971, le superordinateur Illiac IV, l’ordinateur le plus rapide du monde pendant plusieurs années, a utilisé environ un quart de million circuits intégrés.

Circuit intégré du IBM System/360.

Circuit intégré du IBM System/360.

Alors que les grands ordinateurs centraux tels que le Système/360 augmenté les capacités de stockage et de traitement, le circuit intégré a également permis le développement d’ordinateurs plus petits: les miniordinateurs. Le miniordinateur a été une innovation importante dans les années 1960 et 1970 offrant une bonne puissance de calcul à un prix raisonnable, une taille plus commode et plusieurs fournisseurs. Digital Equipment Corporation est devenu le numéro de l’informatique, derrière IBM, avec les mini-ordinateurs VAX PDP, très populaires. Plus petits, ces équipements plus abordables ont également entraîné le développement de nouveaux systèmes d’exploitation tel qu’Unix.

En 1969, Data General livré un total de 50 000 mini-ordinateurs Novas au prix de 8000$. Le Nova fut l’un des premiers mini-ordinateurs 16 bits et a ouvert la voie vers l’octet des ordinateurs actuels. Il fut le premier à employer l’intégration des circuits à moyenne échelle (MSI) de Fairchild Semiconductor et, avec les modèles suivants, les circuits intégrés à grande échelle (LSI).

Références

http://en.wikipedia.org/wiki/History_of_computing_hardware_(1960s%E2%80%93present)